ACCUEIL ACCUEIL ACCUEIL MESSAGES MESSAGES MESSAGES CONTACT CONTACT CONTACT AGENDA AGENDA AGENDA SITUATION SITUATION SITUATION ACCUEIL ACCUEIL ACCUEIL MESSAGES MESSAGES MESSAGES CONTACT CONTACT CONTACT AGENDA AGENDA AGENDA SITUATION SITUATION SITUATION MEDITATIONS MEDITATIONS
Vous pouvez vous abonner sur Si vous êtes intéressé, vous y trouverez une rapide description de la publication et le lien pour s’abonner si vous le désirez
"Il y avait aussi Anne, une prophétesse... elle ne quittait pas le temple, servant Dieu en jeûnes et en prières, nuit et jour... elle louait Dieu, et parlait de Jésus à tous ceux qui, à Jérusalem, attendaient la délivrance". Luc 2 v 36-38 Attente Il y avait à Jérusalem, bien différents des religieux officiels, des croyants qui véritablement " attendaient la délivrance " : ce Messie annoncé par les Écritures qui devait redonner à Israël une gloire digne du Dieu dont il portait le nom. Quelle ambiance devait régner dans ce petit cercle ! Pensons à Siméon qui attendait jour après jour l'accomplissement de la promesse qui lui avait été faite de voir le Christ avant sa mort ! Pensons à ces rumeurs qui devaient courir à propos de la naissance de Jean, fils d'un couple si âgé et connu, puis au sujet des choses étranges qui venaient de se passer à Bethléem ! Et tout cela se déroulait alors que les Romains dominaient sur le pays et l'opprimaient. Tous ces événements conduisaient Anne, qu'on imagine si réservée, absorbée qu'elle était par son service en jeûnes et en prières, à louer Dieu et à parler de ce petit enfant qui venait de naître à tous ceux qui avaient foi en l'Éternel. Pourtant, même si le petit enfant était bien là, la délivrance n'était encore qu'en espérance : il fallait attendre qu'il grandisse pour prendre efficacement en mains la cause de son peuple. Aujourd'hui, nous attendons également une délivrance, "l a délivrance de notre corps. Car c'est en espérance que nous avons été sauvés " (Rom. 8 v 23-24). Elle aura lieu lorsque le Seigneur Jésus viendra nous chercher et que nous irons à sa rencontre. Ce n'est qu'une espérance, mais si nous en saisissons vraiment la portée, nous ferons comme Anne : nous nous réjouirons, nous louerons Dieu et parlerons de lui. Nous parlerons de lui, certes, à ceux qui partagent cette espérance pour nous encourager à veiller et à servir en attendant, mais nous nous adresserons aussi, par des paroles et tout notre comportement, à ceux qui ne possèdent pas encore la certitude d'être enlevés par lui. Dans l'attente de la venue du Seigneur pour être toujours avec lui, réjouissons-nous aujourd'hui en lui!