ACCUEIL ACCUEIL ACCUEIL MESSAGES MESSAGES MESSAGES CONTACT CONTACT CONTACT AGENDA AGENDA AGENDA SITUATION SITUATION SITUATION ACCUEIL ACCUEIL ACCUEIL MESSAGES MESSAGES MESSAGES CONTACT CONTACT CONTACT AGENDA AGENDA AGENDA SITUATION SITUATION SITUATION MEDITATIONS MEDITATIONS
Vous pouvez vous abonner sur Si vous êtes intéressé, vous y trouverez une rapide description de la publication et le lien pour s’abonner si vous le désirez
"L'Éternel se lèvera... il sera ému de colère... pour faire son oeuvre, son oeuvre étrange et pour accomplir son travail inaccoutumé". Ésaïe 28 v 21 "Il prend son plaisir en la bonté". Michée 7 v 18 "Son oeuvre étrange... son plaisir" Semblable à un père qui se résout difficilement à châtier son fils et qui souffre en le faisant, cette écriture nous apprend que le jugement de Dieu est son oeuvre étrange, son travail inaccoutumé. Plusieurs scènes de jugement en rendent témoignage : - Le monde de Caïn était devenu au cours des siècles "un monde d'impies" (2 Pi. 2 v 5). Dieu doit faire venir un jugement juste sur eux. Mais Il donne encore un délai de 120 ans (Gen. 6 v 3). Comme s'il ne pouvait se résoudre à accomplir "cette oeuvre étrange", "sa patience attend" (1 Pi. 3 v 20). - Le péché des villes de Sodome et de Gomorrhe est très "aggravé" (Gen. 18 v 20). Dieu doit juger ceux qui se sont "abandonnés à la fornication" (Jude 7). Mais avant de châtier, Dieu enquête, comme s'il ne savait pas tout : "Je descendrai et je verrai s'ils ont fait entièrement selon le cri qui en est venu jusqu'à moi" (Gen. 18 v 21). Oui, le jugement est bien "son travail inaccoutumé". Il en sera de même quand Dieu devra juger son propre peuple : "Que ferai-je de toi, Éphraïm ? Comment te livrerais-je, Israël ?.... Mon coeur est changé en moi; toutes ensemble, mes compassions se sont émues" (Osée 11 v 8-9 ; voir aussi Jér. 31 v 20). Par contraste, notre Dieu "prend son plaisir en la bonté" : Il est "celui qui seul fait de grandes merveilles, car sa bonté demeure à toujours : qui a fait les cieux par son intelligence, car sa bonté demeure à toujours ; qui a étendu la terre sur les eaux, car sa bonté demeure à toujours" (Ps. 136. v 4-6. Avons-nous pensé que l'environnement merveilleux de la création, pour Adam et Ève comme pour nous, est le signe de la bonté de Dieu ? Le péché étant intervenu, "la bonté de notre Dieu sauveur et son amour envers les hommes" sont apparus en Jésus Christ, en qui il a trouvé son plaisir (Matt. 3 v 17). Aujourd'hui encore, Dieu "prend son plaisir en la bonté" parce qu'elle lui permet de montrer, dans son plan rédempteur, "les richesses infinies de sa grâce, dans sa bonté envers nous dans le Christ Jésus" (Eph. 2 v 5-7).